VIADORÉE

+ infos
Anse et Pommiers
retour
    MAÎTRISE D’OUVRAGE
    Groupe Duval
    PROGRAMME
    Retail Park
    SURFACE
    17 000 m²
    CALENDRIER
    En cours
    MISSION
    Complète
    MONTANT DES TRAVAUX
    11 M€ HT

Les communes d’Anse et de Pommiers, au sud de Villefranche sur Saône, présentent des coteaux viticoles qui descendent en pente douce d’ouest en est vers la Saône, qui peuvent s’inscrire dans les AOC de Beaujolais et de Bourgogne. Le paysage qui en résulte est bien sûr caractéristique de la vigne : on y lit des alignements rigoureux de plants, suivant les pentes des collines, qui descendent jusqu’à la route. C’est cette géométrie qui inspire notre projet, composé de plis de toiture de même orientation, venant prendre naissance dans le talus même, si bien que la toiture du bâtiment forme comme une prolongation naturelle du terrain, dont elle épouse la forme et le tracé. En dessous, dissimulé, se trouve un programme de locaux commerciaux dont les façades de clins de bois les apparentent à de grandes granges, annexes des fermes de la région.
L’architecture du bâtiment découle de cette approche contextuelle : la toiture est végétalisée « au naturel », donnant l’impression de continuer la pente du coteau, avec un effet d’origami, comme si le paysage se pliait avant de se briser sur la ligne des auvents et des façades. En réalité, ces pliures permettent de créer des sheds qui éclairent naturellement les espaces commerciaux, et portent également par endroits des panneaux solaires. Les façades sont constituées de clins de bois verticaux à couvre-joints, selon une technique ancienne de réalisation de parois de bâtiments agricoles. Les vitrines commerciales découpent dans la faille que dessine la limite du bâtiment des ouvertures irrégulières, que l’on pourrait assimiler à des grottes troglodytiques. Le traitement de ces vitrines, par contraste, est radicalement contemporain: il associe des parois en méthacrylate et des baies d’accès aux commerces en verre, créant un jeu entre opalescence et transparence.
L’ensemble comporte d’autres bâtiments, séparés du coteau : ceux-là, même s’ils gardent la même architecture, ont des toitures de zinc, montent un peu plus haut que les autres et jouent en conséquence un rôle signalétique dans l’ensemble immobilier. C’est d’ailleurs dans ces bâtiments que se trouve les restaurants du projet, à l’articulation avec l’accès au site.