TOUR RIVERSIDE

Brazzaville, RDC
retour

    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /zuo/wp-content/themes/zuo/inc/tpl-projet.php on line 107

Przepraszamy, ten wpis jest dostępny tylko w języku Francuski i Amerykański Angielski. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in this site default language. You may click one of the links to switch the site language to another available language.

La tour Riverside soulève une question de point de vue… Elle est située en bordure immédiate du fleuve Congo : vers le sud, au-delà de l’immensité d’eau, l’horizon est découpé par les toitures de Kinshasa. C’est assurément un point de vue à couper le souffle. Réciproquement, à partir des rives du fleuve à Kinshasa, la tour Riverside sera un des bâtiments les plus visibles… Et l’un des plus représentatifs de Brazzaville. Ce sont ces regards croisés que nous avons voulu illustrer par le projet.

D’un côté, évidence d’une forme simple et cependant originale créant dans le ciel une découpe caractéristique pour un regard venu d’outre-rive, de l’autre un système de balcons filants, développant leurs courbes comme ceux d’une salle de spectacle tournée vers la nature majestueuse, dont le but est d’offrir ce panorama somptueux à contempler. Il en résulte un bâtiment sculptural, aux lignes pures et tendues, entièrement blanc, formant une tribune tournée vers le fleuve.

Ses inspirations architecturales sont modernes et balnéaires : de très larges balcons permettent de disposer à chaque étage de terrasses plantées, dans un jeu de superpositions minérales et végétales. On retrouve l’esprit des grandes résidences de bord de mer développées dans les années 70 par l’architecte André Minangoy à Nice. Les horizontales sont franches et nettes, mais ondulent les unes sur les autres pour créer des effets visuels saisissants. Il n’y a pas à proprement parler de verticales, sinon la silhouette du bâtiment lui-même.

Cette architecture en gradins, qui s’est largement développée dans un contexte résidentiel de vacances, a une histoire qui remonte à l’architecture hygiéniste du début du 20ème siècle, et trouve en réalité son origine dans la construction de sanatoriums, pour lesquels l’accès aisé au « grand air » était fortement recommandé…

Le bâtiment associe un complexe de loisirs, comprenant une piscine, un multiplex de cinéma et un bowling à des logements et des bureaux situés dans la tour.